Quel est le rendement d’un hectare de maïs ?

Comme le blé et le riz, le maïs constitue la céréale le plus cultivée à l’échelle planétaire. Cette graminée se cultive dans tous les continents du monde. Son rendement dépend en effet de plusieurs conditions. Ainsi, il est indispensable de maîtriser la culture de cette céréale afin d’en tirer plus de profit.

Le rendement d’un hectare de maïs

Le rendement d’un hectare de maïs dépend de nombreux paramètres. En effet, il est souhaitable de cultiver le maïs dans un endroit ensoleillé, de préférable pendant la saison chaude et pluvieuse. De plus, le maïs a besoin d’un sol humide, léger, et riche en matières organiques. D’autre part, la culture de cette graminée requiert des conditions favorables pour obtenir un meilleur rendement. Par conséquent, la production d’un hectare de maïs est en moyenne de 5 tonnes par hectare sur le plan planétaire. Et le rendement dépend d’une région à une autre. En effet, certains milieux de plantation peuvent produire des pics, allant de 7 tonnes à 9 tonnes par hectare. Par contre, d’autres endroits sont moins productifs puisqu’ils ne produisent qu’une tonne par hectare environ et même moins.

Connaitre les variétés des maïs

Il existe plusieurs variétés de maïs. Il y a de ce fait, des maïs à vocation industrielles comme le maïs doux, l’extra-doux et le maïs génétiquement modifié. À la différence, l’extra-doux est la variété plus sucrée avec des très petites graines. Par conséquent, ces trois types de maïs sont souvent mis en boîte ou transformé en Amidon. D’autre part, il y a aussi le maïs fourrager ou jaune denté. Cette espèce peut être destinée à la consommation animale mais sert aussi dans la composition des nourritures industrielles. Enfin, il existe aussi le maïs indien. Ce dernier type de maïs peut être utilisé comme alimentation animale et peut être indispensable dans la décoration de par la polychromie de ses grains.

Les conditions pour la plantation des maïs

La semence de maïs se fait favorablement, après avoir bien travaillé la terre. Comme énoncé précédemment, cette céréale nécessite une terre très fertile, bien humidifiée et bien ensoleillée. Pour semer cette graine, il faut faire des trous tous les 40 cm. Par conséquent, ces cavités doivent avoir 2 à 3 cm de profondeur chacune. Aussi, ce serait convenable de mettre 3 graines dans chaque trou. Bien que le maïs réclame de l’eau, il faut l’arroser régulièrement surtout pendant la saison sèche. Et pour avoir du meilleur rendement pour un hectare de maïs, il faut respecter les conditions requises.

Urgence agriculture : prendre soin des abeilles et autres pollinisateurs
Pesticides : quels risques pour la santé et l’environnement ?