Permaculture : une méthode de culture respectueuse de l’écologie

La permaculture est une forme d’agriculture éthique. Elle se base sur le respect de la nature et de l’homme. Elle fonctionne suivant le principe du partage équitable. Initialement pratiqué par un petit nombre de personnes, maintenant, ce concept est devenu mondial. Il ne s’agit pas que d’une philosophie. La permaculture apporte des avantages éthiques considérables et elle est respectueuse de l’écologie.

La préservation des ressources

Appelée également permanente culture, la permaculture permet de préserver les ressources naturelles. Elle fonctionne suivant le principe de la nature où rien ne se perd. Tout est donc économisé et réutilisé. Les énergies sont récupérées en citant par exemple l’eau de pluie. Les énergies fossiles ne sont pas exploitées toujours dans le cadre de la préservation des ressources naturelles. Enfin, les produits de la nature sont valorisés et employés dans l’agriculture permaculture pour éviter le gaspillage, la pollution et l’utilisation de ressources artificielles (créées par l’homme) qui ne respectent pas les valeurs écologiques. Les déchets sont par exemple utilisés comme compost.

La philosophie de la nature

La permaculture, en suivant la philosophie de la nature, fonctionne par interdépendance et connexion. Tous les éléments qu’on trouve dans la nature sont reliés et chaque cycle est répété à l’infinie pour que la vie puisse continuer. Dans la permaculture donc, les insectes et les végétaux cohabitent ensemble. L’eau circule et est réutilisée à chaque fois pour promouvoir aux besoins des végétaux, mais aussi des insectes. Afin de réaliser cela, il faut analyser l’environnement pour voir comment les éléments pourront se connecter entre eux. Le vent, l’eau, le soleil et autres paramètres sont à étudier. Dans un jardin ou un potager, il est facile d’adopter le principe de la permaculture. Cela n’empêche pas le fait qu’il est possible de le faire sur un balcon. Il faut tout simplement garder en tête l’interconnexion et l’interdépendance ainsi que le renouvellement des ressources. Ce système permet d’être autosuffisant tout en préservant la nature et l’homme.

Des produits biologiques

Vu que la permaculture vise la préservation des ressources naturelles et la biodiversité, aucun biocide (insecticides, pesticides, désherbants, engrais, et autres) n’est utilisé. La permaculture puise tout ce dont elle a besoin dans la nature qui se recycle, s’auto-régénère et s’auto-régule. Les éléments de ce système de plantation étant tous connectés, plus besoin d’intervenir spécifiquement sur un point pour obtenir des résultats. Les végétaux se nourrissent du sol, le sol se nourrit d’eau, l’eau provient de la pluie, les insectes favorisent la reproduction et aident également à la survie des végétaux. Ces derniers aident aussi à la survie des insectes. Bref, ce cycle continuel ne demande aucune intervention d’éléments externes une fois mis en place. Suite à cela, les produits provenant de cette agriculture sont tous biologiques. Consommer ce genre de produit favorise la santé.

Des connaissances particulières sont-elles nécessaires avant de se lancer dans la permaculture ?
On parle beaucoup de recyclage en permaculture : que puis-je recycler ?