La reproduction, une valeur essentielle en élevage de bovin allaitant

L’altération de la fonction de reproduction des bovins est actuellement l’un des principaux problèmes liés à l’augmentation de la productivité des animaux et de la rentabilité de l’élevage en général. La perturbation du cycle de reproduction du bétail, en particulier des vaches, est un problème courant auquel sont confrontés de nombreux agriculteurs.  

Pourquoi faire de la reproduction bovine ? 

Pour obtenir une productivité laitière maximale, il est nécessaire de maintenir constamment un niveau élevé de reproduction des bovins, afin de garantir une insémination fructueuse en temps opportun des vaches pour la progéniture annuelle. Les exploitations ne reçoivent pas une production annuelle significative de lait de vache stérile, un grand nombre de jeunes animaux sont rejetés avant même que les fonds soient payés pour leur culture. L’élevage et l’alimentation des vaches infertiles, leur traitement, les inséminations multiples augmentent considérablement le coût de production. Une période de service allant jusqu’à 60 jours est considérée comme biologiquement justifiée et économiquement avantageuse. Une augmentation de la période sèche jusqu’à 90 jours entraîne des pertes à la ferme, qui sont constituées de lait non reçu, de veau non reçu. 

Quels sont les problèmes liés à la reproduction des troupeaux ? 

La principale raison qui ne permet pas une reproduction élargie des troupeaux de bovins dans les exploitations de toutes formes de propriété est le faible rendement des veaux pour 100 vaches. Ceci, à son tour, est associé à un ensemble de facteurs organisationnels, dont dépend la solution de la possibilité de réaliser les capacités reproductives des animaux. On peut distinguer parmi ces problèmes le manque de vétérinaires gynécologues qualifiés et de techniciens en insémination artificielle. De plus, le système d’insémination artificielle des vaches dans les fermes n’a pas été rétabli. Et aucun travail n’est prévu sur la sélection du bétail pour ses qualités reproductives.  

Quelles sont les solutions qui se dressent ?  

Il n’y a pas de véritable plan à moyen et long terme de développement de l’élevage bovin à viande, avec une justification économique profonde. Il faudra créer un centre scientifique et méthodologique pour la reproduction du bétail au complexe agro-industriel de la région. Le centre devrait être équipé de tout le nécessaire pour le processus éducatif tel qu’une station typique pour l’insémination artificielle des animaux, du personnel hautement qualifié pour la formation des gynécologues. Et surtout, le centre est dans l’obligeance de se doter de l’équipement certifié nécessaire pour surveiller la qualité des aliments et l’état biochimique des animaux. 

Sélection et génétique, des valeurs ajoutées pour l’élevage bovin
Quelle stratégie pour combler les déficits fourragers ?