Conseils pour choisir sa solution de piégeage connectée

Les piégeurs classiques sont efficaces pour piéger les animaux nuisibles, mais ils obligent à vérifier les pièges régulièrement. Pour ceux qui n’ont pas de temps, cette vérification régulière peut être contraignante. Pour remédier à cela, il y a la solution de piégeage connectée, qui informe en temps réel de l’état des pièges. Ce dispositif peut être installé la nuit ou en journée, et son efficacité dépend du modèle choisi. Pour faire le bon choix, il faut prendre en compte de certains critères.

L’objectif de la caméra de chasse

Il faut d’abord accorder une importance particulière au type de flashs choisis. À noter qu’il existe trois types de flashs : les flashs de lumières noires (mélangent qualité d’image et discrétion pendant la nuit), les flashs infrarouges (permettent une bonne prise de vue durant la nuit) et les flashs blancs (garantis une meilleure prise de vues durant le jour). La vitesse de déclenchement est aussi un autre critère à prendre en compte. La résolution des images définit notamment la qualité d’image et de vidéo transmises par l’appareil. Et bien sûr, il ne faut pas négliger l’objectif.

Consommation de l’appareil

Pour obtenir des fonctionnalités plus larges, il est recommandé d’avoir constamment une connexion internet pour la simple et bonne raison que ce genre de piège connecté de Digitrap soit plus énergivore. Le but est de laisser le matériel actif pendant une longue période, sans oublier de recharger les piles en permanence. Actuellement, de nombreux modèles sont plus travaillés et conçus pour être plus économiques. Mais il faut savoir que tous les appareils sur le marché ne le permettent pas. C’est pour cela que la consommation de l’appareil est l’un des critères à voir de près. Souvent, il est question de la durée de vie de la batterie.

L’installation

Compte tenu de sa grande efficacité, il s’agit d’une véritable nouvelle occasion pour les piégeurs. Si avant, le piégeage des espèces invasives ne peut enregistrer que des images de faibles résolutions et de jour uniquement. Aujourd’hui, l’appareil est bien perfectionné à travers de différentes fonctionnalités de plus en plus innovantes. Le concept est simple, il faut d’abord installer l’appareil sur un point fixe. Celui-ci est connecté à un réseau sans fil, et dès que la porte de la cage se referme, un signal est tout de suite envoyé par mail ou par SMS informant de la probabilité de la présence d’un animal dans la cage et de sa position GPS.

Le ragondin, rongeur des zones humides souvent nuisible
Ragondin : comment lutter contre ce nuisible ?