Urgence agriculture : prendre soin des abeilles et autres pollinisateurs

Depuis une vingtaine d’années déjà, les abeilles et autres pollinisateurs vont mal. Il y a urgence à améliorer la situation si l’on ne veut pas mettre en danger l’humanité et préserver la biodiversité de la planète. Avec de la bonne volonté et une prise de conscience généralisée il est possible de concilier les techniques d’agriculture moderne sans nuire à l’environnement et en préservant la santé des pollinisateurs.

Préserver la santé des abeilles et autres pollinisateurs

Dans la plupart des pays européens, les abeilles vont mal. Les colonies s’amoindrissent et souffrent de pathologies inconnues auparavant. Le principal responsable à ce fléau est l’agriculture moderne qui a recours à un large spectre de produits phytosanitaires et des techniques de production agricole qui nuisent à l’environnement. Les plantes à fleurs sauvages disparaissent ou sont polluées par des pesticides qui nuisent également à la santé animale humaine. La santé des abeilles et autres pollinisateurs s’en trouve fortement affectée. Les apiculteurs européens sont unanimes à constater la raréfaction, voire la disparition totale de certaines espèces de pollinisateurs, les essaims d’abeilles dépérissent à vue d’œil  et la production de miel se raréfient.

Ce n’est pas une fatalité

Le déclin des abeilles n’est pas une fatalité et il est possible de l’enrayer en intervenant sur plusieurs facteurs de manière simultanée. La lutte contre la prolifération des pathologies qui affectent les abeilles (notamment le varroa), l’amélioration de la qualité de l’alimentation des abeilles et autres pollinisateurs et un usage raisonné des produits phytosanitaires. Il est également nécessaire de mettre en place des échanges constructifs entre les différents acteurs, agriculteurs, apiculteurs et consommateurs qui veulent manger plus sain. Par exemple en évitant de traiter à la floraison, la nourriture des abeilles et autres pollinisateurs sera exempte de pesticide. Grâce à des formulations de produits phytosanitaires respectueux de l’environnement, la sécurité des abeilles et des humains sera garantie.

Promouvoir l’agro-écologie

Pour ne plus porter atteinte aux colonies d’abeilles, il est urgent que l’agriculture se réinvente.  Pour préserver la planète, l’humanité et le monde animal, il convient de développer une agriculture respectueuse de l’environnement. Il est urgent d’arrêter l’utilisation d’intrants phytosanitaires chimiques et d’innover de nouvelles méthodes de production agricole. Il est important de développer des cultures appréciées par les abeilles et les autres pollinisateurs, par exemple l’arboriculture, les légumineuses fourragères, le développement des prairies à fleurs sauvages, etc. La mise en place de cultures mellifères permet de produire du pollen et du nectar quand les abeilles se préparent à l’hivernage.

Pesticides : quels risques pour la santé et l’environnement ?
Le chanvre, très adapté à l’agriculture de conservation